Opération commando pour les chefs d’entreprises du groupement

Pour les aider à appréhender les imprévus de toute sorte dans la gestion de leur entreprise, les dix huit patrons membres du groupement Nebopan ont pris part en décembre dernier à un séminaire de cohésion dans un lieu hors du commun.

Sur le terrain de jeu des 45 000 m2 de l’ancienne base sous-marine de Lorient, ces deux journées organisés de main de maître par l’équipe de Pégasus-Leadership ont mis à l’épreuve la capacité de chacun à collaborer et à anticiper les fragilités liées aux facteurs humains dans une organisation. Bien loin de leur univers du bois, c’est sur l’eau qu’ensemble ils ont repoussé leurs limites pour s’approprier les ressorts d’une méthode développée à l’origine pour les commandos-marines.

Ce premier séminaire hors les murs organisé par Nebopan a fait l’unanimité sur l’efficacité de la méthode. Permettant une forte prise de conscience de ce que le management d’une situation – aussi imprévue et délicate soit-elle – doit comporter comme phases de préparation, de réflexion et d’attribution à chaque membre d’une mission claire et cohérente avec ses compétences. « Ensuite, confie l’un des chefs d’entreprise participant, il faut faire confiance et respecter la primauté de l’homme-maillon sur son domaine d’expertise, en mettant de côté l’aspect hiérarchique de la relation » : on parle d’intelligence collective.

Enfin, chacun a pris la mesure de l’importance du ‘retex’ : le fameux retour d’expérience trop souvent négligé dans le quotidien du management : « Le débriefing en fin de mission se révèle essentiel pour permettre le progrès, les économies et l’efficacité. Une discipline de rigueur mais aussi d’écoute qui permet d’éviter les deux pièges, classiques dans nos entreprises, de l’habitude et de l’évidence ».

Pour le moins revigorant, ce séminaire marque une étape nouvelle dans les relations de coopération qui unissent les membres du groupement Nebopan. Fondé en 1995 il rassemble aujourd’hui dix-huit entreprises du négoce de bois et dérivés pour un chiffre d’affaires cumulé de 369 M€ en 2013. Dynamique, respectueux de l’indépendance de chacun, ouvert, le groupement accueille régulièrement de nouveaux membres.